Château Laville Bertrou

 

Histoire

Gérard Bertrand acquiert le Château Laville-Bertrou en 1997, deux ans avant le passage en cru communal du village de La Livinière au sein de l'AOC Minervois. Déjà reconnue par les Romains qui l'appelaient “Cella Vinaria”, cellier à vin, La Livinière est la capitale du soleil d'une appellation déjà parmi les plus chaleureuses de France. Référence de l'appellation, Laville-Bertrou produit des vins qui expriment la quintessence de ce terroir atypique. Les 75 hectares de vignobles du Château Laville Bertrou sont composés de parcelles très morcelées, séparées par des murs de pierre montés en clavage (sur la tranche, pour limiter l'érosion) et semés de capitelles (des abris pour les vignerons et leurs outils).Ces murets en pierre sont caractéristiques de la propriété. Les pierres sèches de grès proviennent des parcelles, leur extraction puis le montage des murs représentent un long et patient travail qui requiert un véritable savoir faire.

Caractère & Nature

Laville-Bertrou doit la profondeur et la complexité de ses vins à l'alliance inespérée d'un des climats les plus ensoleillés et des plus chauds de France et d'un sous-sol calcaire contenant une quantité importante d’eau. Les vignes doivent enfouir leurs racines profondément pour l'atteindre à travers une mosaïque de marnes décapées, associées à des grès calcaires ainsi qu’à des calcaires compacts datant de l’Eocène (ère tertiaire). L'altitude, jusqu'à 230 mètres, apporte encore en fraîcheur et en amplitude thermique, promesse de précision aromatique dans les vins. Le sentiment de sérénité paisible qui émane du vignoble en terrasses ensoleillées, ceintes de garrigue sous le chant des cigales, ferait presque oublier le travail de titan que représentent les murets de pierre sèches qui les soutiennent. Le morcellement des nombreuses parcelles de Syrah, Grenache noir, Mourvèdre et de vieux ceps de Carignan, fait du travail de la vigne un exercice quotidien de rigueur et de patience. Derrière la générosité solaire des vins de Laville-Bertrou, se cache un labeur de force et de longue haleine, doublé d'un miracle de la nature en sous-sol. Les raisins sont issus de l’agriculture raisonnée, dans le respect de la démarche Terra Vitis, qui garantit une traçabilité des pratiques culturales vérifiée par un organisme indépendant.

Vinification

Après la vendange manuelle, les cépages sont vinifiés séparément : le Carignan et la Syrah sont encuvés en grappes entières et font une macération carbonique suivie d'une fermentation alcoolique à basse température qui préserve leurs arômes de fruit frais et croquant. Le Grenache et le Mourvèdre sont égrappés et font une macération traditionnelle. Les vins sont soutirés en fin de fermentation alcoolique et malo-lactique, assemblés puis mis en barriques bordelaises de 225 litres, pour une durée d’élevage de 10 à 12 mois selon les millésimes. Alliance de la sagesse méditerranéenne et de la folle passion d'un travail acharné, le vin de Laville-Bertrou parle, sereinement et sans effort, de la garrigue qui entoure les vignes et du soleil qui l'a bercé. Entre le génie et la folie, il trace une ligne délicieuse qui passe par des points précis : en A, le croquant de fruit noir et rouge très frais, en B. les tannins présents mais fondus, en C. la finale longue et délicatement toastée.