Clos d'Ora

 

Histoire

En 1997, alors qu'il vient d'acquérir Laville Bertrou au cœur du Minervois, Gérard Bertrand visite les vignes. Au détour d'une parcelle, il ressent un sentiment d'éternité, comme un appel lointain, qui revient régulièrement dans ses rêves et se précise. Tout lui parle d'un lieu d'exception entre les murs de pierres sèches. A chaque fois qu'il entre dans cette partie du vignoble, le signal est là. Gérard Bertrand s'aperçoit que ces vignes sont situées précisément sur une zone de contact unique : une faille géologique entre des sols calcaires et de marnes. Le Clos est délimité en 2000. La culture en biodynamie s'impose comme une évidence pour les sols qui ont appelé la création de ce lieu. A côté des vieux Carignan et des Grenache, il plante de la Syrah et du Mourvèdre. Sur le point culminant, à l’emplacement d’une ancienne bergerie, le bâtiment est construit, là encore dans le respect des principes de la biodynamie. Il abrite un cuvier à ciel ouvert qui favorise l'interaction des vins avec les astres, un chai d’élevage où le soleil n'entre qu'au solstice d'été, ainsi qu’un espace de méditation. Le 4 septembre 2014, c'est la révélation du millésime 2012, après 17 ans de réflexion et de recherches.

Caractère & Nature

Le Clos d’Ora est un lieu mystérieux et hors du temps, un sanctuaire difficile d’accès qui invite à l'humilité. Il révèle la trilogie méditerranéenne de la vigne, de l’olivier et du chêne, dans une nature préservée et protégée. Sur neuf hectares, à 220 mètres d'altitude, la culture la terre et la vigne en biodynamie est privilégiée, à la mule, en se laissant guider par l'intuition, le ressenti et la connexion avec la nature. C’est le nouveau paradigme que Gérard Bertrand défend pour les hommes, pour la nature et pour le monde. La symbiose entre les cépages et les sols sur lesquels ils sont plantés permet à la syrah (sur calcaires) de constituer la colonne vertébrale du Clos d’Ora, à la rencontre de la puissance enveloppante du Grenache (sublimée sur sols marneux) et enfin du toucher de velours épicé du Mourvèdre et de la fraîcheur dont le Carignan a fait sa signature en sol argileux. L'amour est partout au Clos d'Ora : dans le lieu qui fait lien entre les règnes du minéral, du végétal, de l’animal et de l’humain, dans le vin et sa dimension transgénérationnelle, dans le message adressé au monde. Comme une prière hors du temps, suspendue entre l'Alpha et l'Omega de toute chose.

Vinification

Unique et confinant au sublime, le Clos d’Ora est, plus qu’un vin, une expérience unique, un moment suspendu dans lequel résonnent l’intention de son créateur, le travail de l’homme et de l’animal, la puissance patiente du végétal sur le socle du minéral. La somme harmonieuse de ces vibrations complices produit un miracle d’équilibre : fruit rouge et noir parés de notes épicées et florales (cuir, poivre et muscade, violette et pivoine) enchâssés dans une structure tannique fondue, à la texture veloutée d’une infinie justesse et d’une confondante fraîcheur. La finale déroule longtemps sa générosité poivrée prolongée par de beaux amers sapides et gourmands.